Face aux dérèglements sociaux, écologiques et surtout sanitaires, les artistes d’Optimousses ne changent pas leurs habitudes. Sans aides extérieures… ils continueront à jouer devant une moyenne de 15 auditeurs dans des salles quasi vides. Soyez assurés d’une sécurité maximale par rapport aux festivals éprouvants et financés (quoi la finance mondiale dans la culture identitaire et régionale ?). 

Hélas, ils devront aussi annuler leurs présences improvisées (accordéon) sur les marchés locaux.

Enfin ! ça revient à l’esprit des « opportunistes » que l’homme n’est pas tout-puissant. Mais l’homme oublie vite et les mêmes s’enrichissent ! Cinglante la citation de Mark HASKELL SMITH dans son roman Coup de vent … En croyant au capitalisme, ce système économique conçu pour enculer la majorité de la populace afin qu’une minorité en profite, on acceptait d’obéir à une entité instaurée pour arnaquer tout le monde et encourager les gens à s’arnaquer entre eux. La société … était fondée sur ce genre de tromperie mâtinée d’opportunisme.

Bon on va remettre en service notre spectacle « Adieu l’Ours ». Ou le mettre en film ou en dessin animé sur l’héréso…

Prudence et prévenance pour ceux qui ont compris et agissent depuis longtemps ! Et merci (trop petit, l’impression que mon sourire et mes claps ne sont pas à la hauteur) pour les soignants et enseignants. Quoi ! les autres ??? Eh ben nous ne sommes pas indispensables, moi compris.

Patrice – mois d’avril 2020. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web